AdobeStock_272748276.jpeg

FÉDÉRATION

SUISSE D'ÉTIOPATHIE

Présentation

L'Etiopathe est considéré comme le « mécanicien du corps humain ».

C'est un rebouteux des temps modernes alliant une médecine généraliste et un soin sur mesure répondant à la nécessité et à l'urgence. Il soigne avec ses mains, de manière précise et sans douleur. 

« De manière analogique, c'est comme lorsque un voyant lumineux s'allume sur le tableau de bord de votre voiture. Le traitement symptomatique (ex : médicament) serait de dévisser l'ampoule, Le voyant lumineux disparaît, mais la cause du malaise persiste. L'Etiopathe va suivre le fil depuis l'ampoule jusqu'à savoir POURQUOI le voyant est allumé, une fois le problème trouvé, il le traite. Le voyant lumineux, ainsi que la cause qui l'a provoqué disparaissent».

Diagnostique précis

Le corps humain est un système très complexe, mais qui peut tomber « en panne ».

L'étiopathie procède à une analyse rigoureuse et logique pour détecter l'ORIGINE de la « panne », c'est à dire la cause, sans la confondre avec les effets constatés. Cette analyse prend en considération tout le système concerné et constitue donc une approche différente d'un diagnostic médical classique. Après avoir identifié l'origine des maux, l'étiopathe applique le geste manuel adapté permettant au patient de guérir.

AdobeStock_309188965.jpeg
tredaniel_004_-_copy.jpg

Histoire

C'est à un accident que l'on doit l'existence de l'Étiopathie.

En 1952 Christian Trédaniel, fondateur de l'étiopathie, est victime d'une chute lors d'un entraînement sportif qui déclenche une terrible sciatique. Il reste pratiquement impotent pendant près de deux ans et devant l'incapacité du corps médical à lui apporter une solution, il s'adresse au Docteur André de Sambucy qui lui propose un traitement par élongation douce qui lui amène un soulagement de plus en plus probant.

André de Sambucy réinventeur de l'élongation vertébrale déjà pratiquée par Hippocrate, est à la recherche des méthodes ancestrales manuelles qui permirent à nos ancêtres de remédier aux infortunes de santé auxquelles ils étaient confrontés. C'est dans cet esprit qu'il initia Christian Trédaniel et qu'il lui apprit ce qui pouvait être connu à cette époque. Celui-ci devint son assistant et c'est en 1957 qu'il pût mettre en pratique et développer ses connaissances durant deux années, dans le service du Professeur Coirault à l'hôpital d'instruction des armées du Val de Grâce à Paris.

Fort de ses acquis et averti de l'existence de la chiropractie, Christian Trédaniel décide d'effectuer un voyage d'études aux Etats-Unis. Après avoir suivi l'enseignement de différentes écoles, il obtient le diplôme du collège d'Indianapolis.

Pas totalement satisfait de ce qu'il apprit, tant par la conception fondamentale de la chiropractie que par ses applications, il décide d'élaborer une théorie fondée sur des bases logiques afin d'expliquer et de développer une médecine qui se voudra à la fois rigoureuse, logique et efficace : l'Etiopathie.